Catégories

Détatouage : quelle technique adopter ?

Détatouage : quelle technique adopter ?

Le détatouage est une opération consistant à enlever un tatouage. Il peut être aussi recouru pour affiner ou éclaircir le dessin sur vos bras, jambes ou d’autres parties du corps. Outre l’envie d’améliorer l’image, le regret pousse de nombreuses personnes à se faire détatouer, car le rendu ne convient pas ou que l’encre coule. Un dessin qui vieillit mal pousse certains individus à enlever un tatouage. Dans tous les cas, cet article vous donne quelques indices sur les techniques de détatouage les plus connues. Ensuite, vous pouvez choisir celle qui est la plus adaptée pour vous.

Quelles sont les différentes techniques de détatouage ?

Le laser est la technique de détatouage la plus recommandée et la plus acceptée par les professionnels dans ce domaine. Il en existe plusieurs types grâce à l’évolution de la technologie :

A voir aussi : Comment savoir si vos douleurs articulaires sont liées à l'arthrite ?

  • Q-Switched ;
  • Picoway Picoseconde ;
  • Picosure Picoseconde ;
  • Nd-yag.

Toutes ces techniques sont réalisées dans un salon de détatouage par des professionnels.

Quels sont les avantages et les inconvénients des techniques par laser ?

Le laser Q-Switched est une technique de détatouage efficace pour enlever rapidement du tatouage. En effet, il permet d’exploser les pigments de l’encre en quelques séances uniquement. La limite de ce laser se trouve au niveau du fait qu’elle soit efficace pour les tatouages à l’encre monochrome. Cette technique s’utilise aussi sur des peaux claires, car elle n’est pas adaptée à tous les phototypes.

A voir aussi : Pourquoi le médecin de garde est-il important ?

Pour un tatouage coloré, le laser Picoway Picoseconde est adapté que l’encre soit noire, rouge, bleu, vert ou violet. Le laser Picosure Picoseconde, quant à lui, est efficace pour les tatouages rouge et noir. Pour détatouer, mais aussi pour d’autres opérations médecines esthétiques, le laser Nd-yag est adapté. De plus, il convient à tous les phototypes, notamment toutes les couleurs de peau.

Qu’en est-il de la dermabrasion et de la chirurgie ?

La dermabrasion est une technique de détatouage consistant à retirer des couches superficielles de peau jusqu’à ce que le tatouage soit invisible. La technique se base sur le frottement de la peau par une fine brosse en métal. Toutes les couleurs peuvent être traitées avec cette méthode. Cependant, son efficacité est limitée aux petits tatouages. De plus, des plaies risquent de se former suite à l’opération.

La chirurgie, quant à elle, est une méthode plus invasive par rapport au détatouage par laser. Un chirurgien va enlever la partie de la peau concernée pour enlever le tatouage. La méthode chirurgicale convient pour toutes les peaux. Cependant, la cicatrice est inévitable après l’opération. Elle est également réservée pour les petits tatouages.

Quels sont les éventuels risques et précautions à prendre ?

Les risques les plus connus en matière de détatouage sont la formation de cicatrices et les infections ainsi que les troubles de la sensibilité. Cela se produit souvent avec les méthodes chirurgicales et dermabrasion. Pour cette dernière, il existe aussi le risque d’assombrissement. En ce qui concerne le détatouage par laser, les effets à long terme restent peu connus. Quelques personnes présentent aussi des réactions allergiques aux pigments fragmentés.

Pour réduire tous les risques, adressez-vous uniquement à des professionnels du détatouage. Consultez aussi un médecin afin d’être certain que vous supportiez la méthode de détatouage choisie.

Pour conclure, le laser est la méthode de détatouage la plus recommandée, surtout pour enlever un grand tatouage. De plus, il ne laisse pas de cicatrices permanentes en général en plus d’être rapides et efficaces.

Articles similaires

Lire aussi x